Podcaster votre visite !


  • Accès : Ce circuit de 30 minutes environ forme une boucle que l’on peut prendre en n’importe quel point du tracé.

Les escalettes, du bas latin scalarium (la montée) sont des petits passages piétons entre les maisons qui passent le plus souvent inaperçus. Témoins du maillage médiéval avant les transformations de la fin du XIXe siècle, les escalettes gardent le charme pittoresque de petits chemins escarpés offrant des raccourcis particulièrement empruntés du temps où les rues étaient encombrées les jours de foire.

Plan du circuit des escalettes

Légende
  1. Passage de la Tourelle, chemine parmi les derniers jardins potagers de la cité. Au bout, attache pour accrocher un attelage.
  2. Escalette du Guetteur, suit le tracé de la roche et des fortifications. Jadis elle permettait d’atteindre la rue Guadet, elle est maintenant fermée au niveau du noyer. Beau point de vue sur la ville.
  3. Passage des Cordeliers, dessert les jardins à l’abri des remparts. Belles portes d’enclos et puits couvert des Cordeliers (comblé) en saillie du mur.
  4. Escalette André Goudicheau, la plus resserrée, discrète et aussi la moins fréquentée. Idéale pour semer un espion.
  5. Le Grand escalier, abrupt il descend le long de vestiges de maisons médiévales.
  6. Passage de la Tour du roi, suit l’étagement des structures de la tour et surplombe le grand lavoir.
  7. Escalette Panet, concentration de caves troglodytes à mi-pente.
  8. Escalette de la Porte Sainte Marie, la plus tortueuse des escalettes. Beau point de vue sur la cour de l’hospice de la Madeleine.



Le Guide de Saint-Emilion

Aidez nous à maintenir le site ouvert à tous, sans publicité et gratuit.
Commandez notre guide de Saint-Emilion (12€, envoi gratuit) au format pratique et tout en couleur.
Ou faites un don de quelques euros en cliquant sur le lien dans la colonne de droite.
Merci, et n'oubliez pas de passer nous voir à la Librairie des colporteurs, 5 rue de Thau à Saint-Emilion.
Des questions ? Ecrivez nous !